Victoria Smye

Bio’s

La Société pour les troubles de l’humeur du Canada est dirigée par un conseil d’administration national dont les membres sont, pour la plupart, des usagers:

John Starzynski
Tracey Lynn Trudeau
Christopher Summerville
Victoria Smye
William Mussell
Cynthia Black

Le conseil d’administration est appuyé par:

Phil Upshall
Dave Gallson
Barbara Everett
Richard Chenier
Deb Turner
Ken Porter

Conseillers spéciaux pour les Services de soutien par les pairs

Sylvio Gravel
Brad McKay
Dr. Jeff Morley
Kurt Grant
Dr. Barbara Anschuetz
Deanna Lennox
Joddie Walker
Alexandra Heber
Dr. Isabelle Gamache
Tamara Gaboury
Tom Gabriel
Ron Campbell
Danny Bowers
Dave Connor
Neil Orr
K. Paul MacKenzie
Dwight Powless
Elaine Poulin
Linda Antoniazzi
Bio-Dr. Manuela Joannou
Francoise Mathieu

Un appui supplémentaire fourni par:

Bill Ashdown

Biographie de Dre Victoria Smye

Dre Victoria Smye (Vicki), PhD, MHSc, BA, IA Dre Victoria (Vicki) Smye est infirmière chercheuse/enseignante et membre du corps professoral de l’école des sciences infirmières de l’Université de la Colombie-Britannique, après un passage à l’Université de Victoria où elle était membre du corps professoral de 2001 à 2005. Son expérience clinique des quatre dernières décennies et, plus récemment, ses travaux de recherches des 12 dernières années ont porté principalement sur la santé mentale et la toxicomanie. Son programme de recherche traite principalement des inégalités concernant l’accès aux services de santé mentale et de toxicomanie avec un volet particulier sur la santé mentale chez les Autochtones et les femmes victimes de violence.

À l’heure actuelle, elle dirige conjointement avec des chercheurs autochtones et non- autochtones, des organismes et des membres de la collectivité, des études financées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) s’intéressant particulièrement aux inégalités dans un contexte de santé mentale et de toxicomanie; voici des exemples : i) l’expérience des Autochtones à l’égard des soins de santé mentale et de toxicomanie; ii) l’expérience des femmes autochtones qui partent ou qui restent exposées à la violence de leurs conjoints; et iii) l’amélioration des soins de santé primaires offerts aux Autochtones en milieu urbain.

Plus récemment (2010), Victoria s’est jointe à l’équipe de recherche du Center for the Study of Gender, Social Inequities and Mental Health de l’Université Simon Fraser en tant que codirigeante du groupe ayant pour thème la violence, la consommation de drogues et la santé mentale. De plus, Victoria participe à plusieurs projets s’intéressant à la façon dont les concepts de « sécurisation culturelle » et de « compétence culturelle » pourraient éclairer les politiques en matière de santé mentale et de toxicomanie, ainsi que les services de santé en Colombie-Britannique et, d’une façon générale, au Canada. En dernier lieu, Victoria a siégé aux conseils d’administration de plusieurs organismes œuvrant en santé mentale au cours des dernières décennies, dont la Société pour les troubles de l’humeur du Canada. Victoria a trois enfants et quatre petits-enfants et habite la magnifique île Bowen, en Colombie-Britannique.