Loin des yeux, non loin du coeur2019-01-17T15:11:18+00:00

(Nouveau!) Rapport au gouvernement du Canada sur « Loin des yeux, non loin du cœur »
(mars, 2012, PDF)

(Nouveau!) Communiqué (PDF)

(Nouveau!) Contexte Factuel (PDF)


Document d’information sur l’activité
(Oct 26, 2011, PDF)

Phil Upshall (directeur général national, Société pour les troubles de l’humeur du Canada) s’entretient avec le président du Comité de la défense nationale et député de Selkirk-Interlake,
James Bezan

ESPT Rapport au gouvernement du Canada

Le 2 mars 2012

La Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) a adressé un nouveau rapport au gouvernement du Canada sur l’état du stress post-traumatique (ESPT), qui plaide pour la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie nationale visant à réformer la façon dont la maladie est traitée par le système de santé canadien. Intitulé Loin des yeux, non loin du cœur, ce rapport vise à améliorer l’accès des personnes souffrant de l’ESPT et de leurs familles à des experts dans le domaine du diagnostic et du traitement, tout en contribuant à réduire la stigmatisation sociale qui entoure la maladie.

Le rapport recommande notamment :

  • de créer un réseau national consacré à l’ESPT qui travaillera à l’avancement de la recherche, de la prévention, du diagnostic et du traitement de l’ESPT d’une façon intégrée et cohérente à travers le Canada;
  • de développer et mettre en œuvre une campagne de sensibilisation pour lutter contre la stigmatisation, financée conjointement par Santé Canada et le ministère des Anciens Combattants;
  • d’améliorer les connaissances des médecins en matière de diagnostic et de traitement de l’ESPT, incluant leur connaissance des ressources et des réseaux de soutien disponibles pour les patients;
  • développer un module de formation médicale continue à l’intention des médecins de famille canadiens sur le SSPT axé sur la stigmatisation spécifique à la maladie et l’amélioration des connaissances des médecins afin de conduire à un meilleur diagnostic et à un meilleur traitement
  • de renseigner les personnes souffrant de l’ESPT et leurs familles sur les réseaux de soutien et les ressources disponibles afin d’accroître leur accessibilité;
  • de créer un programme de recherche national sur l’ESPT pour mieux comprendre les déclencheurs et les traitements optimaux de l’état.

ESTD: Une table rondevent en Ottawa

Le 26 octobre 2011

Le 26 octobre 2011, la Société pour les troubles de l’humeur du Canada a organisé une table ronde sur l’état de stress post-traumatique au Musée canadien de la guerre à Ottawa intitulée Loin des yeux, non loin du coeur.

L’activité a attiré plus de 75 penseurs éminents pour discuter de cette maladie grave, souvent méconnue, et de la façon de diminuer le stigmate social qui l’entoure :

  • des députés fédéraux et des sénateurs
  • les ministères fédéraux de la Santé, de l’Environnement, des Ressources humaines, la Commission de la santé mentale
  • les organismes représentant la santé mentale, les soins de santé, les lésions cérébrales, les Forces armées canadiennes et les anciens combattants, la recherche en santé, la recherche pharmaceutique, les affaires autochtones, les universités et les services correctionnels
  • d’autres experts en stress post-traumatique, des sociétés intéressées à faire la promotion de la santé mentale et des personnes ayant des expériences vécues

Parmi les thèmes discutés lors de la table ronde, on retrouve :

  • la capacité des systèmes
  • la déstigmatisation du stress post-traumatique
  • les mesures de soutien aux familles
  • l’augmentation des efforts de recherche sur le stress post-traumatique

Communiqué des Anciens combattants, le 26 octobre 2011.

Photos

[ci-dessous] Le député Chris Alexander s’entretient avec Dave Gallson de la Société pour les troubles de l’humeur du Canada, ainsi qu’avec Michael Leo et Marcel Chénard de Lundbeck Canada.

[ci-dessous] L’honorable Steven Blaney, ministre des Anciens combattants, et le député Chris Alexander, aux côtés de participants à l’activité « Le trouble de stress post-traumatique : loin des yeux, non loin du cœur ».

[ci-dessous] L’honorable Steven Blaney, ministre des Anciens combattants, Dre Kellie Leitch, députée, Chris Alexander, député, et le maître de cérémonie Tom Clark, aux côtés de participants à l’activité « Le trouble de stress post-traumatique : loin des yeux, non loin du cœur »

[ci-dessous] Dr Zul Merali (président/chef de la direction de l’Institut de recherche en santé mentale de l’Université d’Ottawa) s’entretient avec Mme Leslie Natynczyk (présidente d’honneur du Fonds pour les familles des militaires et épouse du chef d’état-major de la Défense).