Mood Disorders

 

Qu'est-ce que la dépression?

Qu'est-ce que le trouble bipolaire?

What's New
Apr 29: L’ACMMSM fait un appel de candidatures pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale (PDF)

Mar 4: Derniers préparatifs avant le lancement du Grand Tour de Clara pour Bell Cause pour la cause en soutien à la santé mentale au Canada (PDF)

Jan 16: Le Réseau canadien de recherche et intervention sur la dépression (RCRID) tiendra une conférence les 26 et 27 mars 2014 à Ottawa. Le thème de la conférence est: Transformer la dépression par les relations. Veuillez consulter le site Web du RCRID pour plus de détails RCRID

Archives

8 juillet: L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a annoncé aujourd’hui les cinq Canadiens qui ont été choisis pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale. (PDF)

8 mai: La campagne nationale Vaincre la dépression encourage les parlementaires à s’impliquer (PDF)

16 apr: Ipsos Canada collabore avec la STHC pour présenter les campagnes contre la stigmatisation Elle prend toute la place et Travaillez avec nous sur les tableaux nationaux de mieux-être (PDF)

4 dec: MDSC publie une déclaration sur le Post Traumatic Stress Disorder (PTSD) et la prévention du suicide au Canada (PDF)

Archives


Enquête sur le système de soins de santé mentale

 

 

 

Une enquête pancanadienne sert un avertissement au sujet des services de santé mentale.

En septembre, la Société pour les troubles de l'humeur du Canada a sondé l'opinion de Canadiens au sujet des services et des mesures de soutien en santé mentale au Canada.

Le sondage a été distribué à environ 10 000 personnes faisant partie du réseau de la STHC, puis redistribué à travers les réseaux respectifs de ces personnes. Remarquablement, 3 125 réponses ont été reçues à la suite du sondage. Plus de 500 répondants ont ajouté des commentaires écrits au questionnaire du sondage.

Les résultats de l'enquête révèlent que bien que certaines améliorations aient été apportées dans les divers systèmes de soins de santé fédéraux et provinciaux, plusieurs secteurs ont désespérément besoin d'être améliorés. Les répondants ont signifié clairement et à plusieurs reprises que les responsables des politiques en matière de santé mentale continuent d'ignorer les pénuries et les écarts importants qui subsistent partout au pays.

Voici ce qui préoccupe particulièrement la STHC :

  • 35 % des répondants ont indiqué avoir attendu plus de 12 mois pour un diagnostic. Les commentaires faisaient état d'une pénurie de professionnels pour le diagnostic et le traitement de personnes éprouvant des problèmes de santé mentale. 
  • 52 % des répondants ont signalé s'être rendus à l'urgence à cause d'une maladie mentale; 50 % de ces répondants ont indiqué être « modérément » à « extrêmement insatisfaits » à l'égard des soins reçus à l'urgence, dont 24 % de répondants se disant « extrêmement insatisfaits ».
  • 59 % des répondants ont signalé que l'absence de couverture d'assurance pour certains services les a empêchés d'avoir recours aux mesures de soutien dont ils avaient besoin tels que les services d'un thérapeute, d'un psychologue, d'un fournisseur de soins en médecine douce, ou d'autres professionnels.
  • 82 % des répondants ont indiqué avoir été en mesure de se procurer les médicaments dont ils avaient besoin pour soigner leur maladie mentale. Cependant, certains ont indiqué que pour ce faire, ils devaient s'endetter, rationner leurs médicaments et se maintenir en situation de stress afin de pouvoir bénéficier des programmes de prestations.
  • 65 % des répondants ont indiqué que leur hôpital n'a pas fourni des soins adéquats pour les patients atteints de maladie mentale. La principale raison invoquée était que l'hôpital « ne semble pas accorder la priorité à la maladie mentale ». Les cliniques et les salles d'urgence des hôpitaux ne sont pas bien outillées pour venir en aide aux personnes aux prises avec une grave maladie mentale. À l'hôpital, les personnes ont signalé avoir attendu pendant beaucoup trop longtemps, souvent alors qu'elles étaient en état de psychose avec risque de tendances suicidaires.
  • Sur une note positive, 91 % des répondants atteints d'une maladie mentale avaient un médecin de famille, 52 % consultaient leur médecin de famille au sujet de leur maladie mentale et 46 % étaient « très » à « extrêmement satisfaits » de leur médecin de famille pour le traitement de leur maladie mentale.
Téléchargez le communiqué et le Rapport des principales conclusions pour plus de détails.

La Société pour les troubles de l'humeur du Canada tient à remercier tous les participants à l'enquête sur le système des soins de santé mentale!

Le communiqué

Le Rapport des principales conclusions
(Nov 15, 2011, PDF)


 


 

 

 

donation help